Xbox

xbox console

L’immersion de Microsoft dans le secteur des consoles de salon commence avec la Xbox, au début des années 2000. Après une collaboration avec SEGA pour le développement de la DreamCast, Microsoft Game Studios décide de tenter sa chance.

Un nouveau challenger sur le marché

Dès son annonce, la console de salon se pose comme une concurrente de la GameCube, de la DreamCast, et surtout de la PS2. Cette rivalité avec la console de Sony s’est d’ailleurs étendue à tous les modèles qui leur ont succédé. Si son développement commence d’abord comme un « petit projet », il prend rapidement de l’ampleur. Elle est officiellement lancée fin 2001 en Amérique du Nord, puis quelques mois plus tard au Japon et en Europe. Elle est ainsi dotée d’une station interactive de la fonction « Xbox Live. Côté hardware, cette première console Microsoft est un des plus puissantes de sa génération. Elle s’arme d’un processeur Intel Pentium III de 32-bits, avec 128 ko de cache, et une cadence de 733 MHz. Microsoft opte pour une mémoire vive de 64Mo. En plus de ce processeur, la Xbox propose aussi un GeForce 3 et une NV2a comme carte graphique. Le GPU retient particulièrement l’attention avec une cadence de 233 MHz.

Des petites innovations dès la première console

Microsoft n’y est pas allée de main morte pour capter l’attention. La Xbox apporte de petites innovations qui feront sa réputation. Grâce à sa carte graphique, la console propose le Vertex et le Pixel shadings. La première Xbox permet aussi un anti-aliasing, prend en charge le multi-texturing, et le bump-mapping. Son système sonore Dolby Digital 5.1 offre une finition unique. La marque américaine est la première à proposer un disque dur intégré à sa console. Un ajout qui permet de stocker des parties, mais aussi de réduire considérablement le temps de chargement des jeux. Au cours de son lancement, plusieurs titres, sont Halo et Dead or Alive 3, sont disponibles.

 

Les meilleures offres de consoles Xbox

 

Découvrir un autre article