GameCube

Console GameCube

En 1998, Nintendo annonce le développement de la GameCube. Alors que la N64 n’est pas encore en fin de production, le géant japonais envisage déjà la sortie de son successeur. Durant l’E3 de 1999, le président de la succursale américaine de Nintendo annonce un travail commun avec IBM et ATI.

Des reports fréquents dès 2000

Les débuts de la GameCube mettent la patience du public à rude épreuve. Après l’édition d’E3 où elle est annoncée, la console commence à se faire désirer. Si les joueurs aux 4 coins du monde trépignent d’impatience, Nintendo engage mal la future sortie. Durant toute l’année 2000, la sortie officielle est reportée un nombre incalculable de fois. La stratégie de communication de Nintendo est aussi contradictoire, et commence à lasser les gamers. Si une première version est présentée durant l’E3 en 2000, la console ne se retrouve que bien plus tard sur les marchés. La GameCube n’est disponible qu’à partir de septembre 2001 au Japon, avant de débarquer 2 mois plus tard sur le marché américain. Il faudra attendre encore quelques mois avant qu’elle ne soit lancée en Europe. En mai 2002, elle est ainsi vendue à 249 € dans les commerces européens. Son prix est très vite revu à la baisse. Nintendo décide de descendre sous la barre des 200€ pour rester compétitive.

Les Game Giants, et un catalogue qui laisse à désirer

L’édition de l’E3 en 2002 est une occasion pour Nintendo de refaire parler de sa console. La firme japonaise dévoile alors ses « Game Giants », qui regroupe les titres phares de la GameCube. Parmi ces jeux, Il y a The Legend of Zelda : The Wind Waker, Super Mario Sunshine, Metroid Prime, et l’incontournable Star Fox Adventures. Bien que les performances de la console séduisent, un catalogue peu fourni et des sorties au compte-goutte finissent par la rendre peu intéressante.

 

Les meilleures offres de consoles Gamecube

 

Découvrir un autre article